Virée dans le nord – Bailleul, Cassel, etc…

Je vais vous raconter l’histoire de sept personnes parties faire une virée dans le Nord (mais non pas le Grand Nord, le petit, celui de cheu nous) les 12-13-14-15 juin 2009.

Cinq heures du mat j’ai des frissons… en montant dans le minibus qui allait nous amener vers une contrée que certains d’entre nous ne connaissaient pas. Frissons de peur ?? Que nenni ! De joie à l’idée de partir en joyeuse bande et un peu aussi par manque de sommeil : l’adjudant de service ayant sonné le clairon en plein milieu de mes rêves.

Nous voilà partis, nous quittons la Bretagne et nous dirigeons vers la Normandie pour recueillir le dernier participant à cette excursion. Ce qui fut fait vers 8h00 du mat’.

La route se fit tranquillement, certains sommeillaient, dormaient, faisaient des mots croisés enfin s’occupaient en attendant fébrilement d’arriver à destination.

Abbeville : contrefort de la plaine nordique et un peu plus loin Hesdin. Notre première BARAQUE À FRITES !

On n’est t’y pas beau là Hein ??? Manque comme d’hab’ la photographe !! On s’est régalé avec les frites dont on nous avait vanté les mérites.

Bon c’n’était pas le tout, fallait pas camper là, on avait encore un peu de route à faire avant d’arriver à destination. Après le « 2-4-9 » que nous allions entendre à chaque montée dans le minibus, nous repartîmes le cœur joyeux et le ventre plein.

Bailleul : Ferme de la Hulotte, notre destination finale comme point central de notre escapade :

Joffrey le ‘petit’ dernier à porter le kilt nous rejoignit.

Là c’est l’entrée de nos dortoirs. Après avoir déposé les valises, s’être rafraîchi, direction La Belgique, Le Mont Noir et ses boutiques.

J’allais oublier : les maisons de briques avec leurs tuiles brillantes nous ont tous enthousiasmés. On admirait leur joliesse, leur jardin bien entretenu, ce fut un ravissement pour les yeux tout au long de notre périple.

Après quelques achats et un rafraîchissement dans un estaminet du coin où certains goûtèrent les différentes bières locales, « 2-4-9 » et nous voilà repartis.

Faut que je vous dise : les belges sont bizarres, vous ne me croyez pas ? Regardez la photo suivante :

Faut être acrobate pour faire pipi dans ce pays ! Deux seulement ont réussi !

Heureusement d’autres monuments retiennent notre attention.

Et c’est dans ce charmant village que nous attendait notre premier repas

Et en matière de repas, nous fûmes servis : certains se souviennent du jarret qui leur a été apporté par un serveur qui tenait l’assiette à deux mains tellement elle était lourde ! Pour d’autres ce fut le Potjevleesche. Nous sortîmes de là bien repus et « 2-4-9 » retour à Bailleul dans notre gîte très chouette.

Alors que Morphée appelait certains à grands cris, d’autres assistèrent au concert donné dans la Ferme de la Hulotte.

Le lendemain matin pas de clairon mais un réveil gentillet pour un petit déjeuner dont les ingrédients avaient été apportés par des amis précautionneux. Ensuite CA des Amis en Kilt.

Tous en tenue, nous avons apporté notre obole à Monsieur le Maire, enfin son adjoint car il était absent. La mairie était superbe, nous fûmes accueillis par ses deux larrons :

L’adjoint au maire qui nous a reçu a été très sympathique et nous a parlé du carnaval de Bailleul auquel nous pourrions participer avec un Pipe Band venu d’Ecosse (ville jumelée avec Bailleul). Nous l’avons remercié comme il se doit.

« 2-4-9 » et en route vers la Gare de Saint Maur. (Meuh non pas des fossés ! C’est pas la même région : z’êtes bêta tout de même !)

Le chef de gare nous a concocté un menu très sympa où l’on voit Chantal se demander « Qu’est ce que je vais manger ?? » et Daniel « Ca se boit ça ?? »

Quoi qu’il en soit, ce fut très typique et très sympa. Une décoration à la hauteur de cette gare où l’on ne demande qu’à faire un arrêt buffet tant l’atmosphère et la cuisine vous invite à rester et à ne pas prendre le train qui passe.

« 2-4-9 » et direction Godewarsvelde où Dominique (le frère de Chantal) devait nous retrouver. Nous avons rencontré un personnage haut en couleurs.

Dominique arrivé avec sa future femme, « 2-4-9 et direction le moulin de Vierpot qui nous attendait.

Pour une halte rafraîchissante et des jeux en bois sur lesquels nous avons rivalisé d’adresse afin d’être le gagnant : ce ne fut pas facile !

« 2-4-9 » Le Steenmeulen (Moulin de St Arnould à Terdeghem) où des passionnés nous firent découvrir les métiers d’antan et le fonctionnement du moulin qui tourne encore.. 

 Ce jour là Robert fut plus attiré par les tracteurs que par le moulin ! C’est pourquoi je lui dédie cette photo.

« 2-4-9 » et nous quittâmes à regret ce lieu chargé d’histoire(s), les propriétaires étant intarissables sur leur passion.

Cassel : en haut de cette ville, nous découvrîmes toute la plaine et la table d’orientation nous aida à repérer la Bretagne (ce qui fut source de léger conflit…) Un nouvel estaminet nous attendait, un nouveau décor, un nouvel environnement avec un patron conteur animant la soirée.

« 2-4-9 » et retour vers notre gîte avec l’idée de boire un dernier verre dans un endroit sympa mais les nordistes se couchent tôt et donc nous fîmes de même, la journée du lendemain se promettait d’être ardue.

Le dimanche, une grosse pluie arrose la région et nous oblige à changer nos plans. Nous allons donc voir Bergues (et mourir mais non, c’est pas le même film !) avec l’intention de découvrir un nouvel estaminet tout aussi typique que les autres. Eh ben non ! L’estaminet était complet. Nous avons quand même photographié le Beffroi.

Et l’aventure se poursuivit en direction de la mer à travers le plat pays avec un court détour en Belgique.

Bray-Dunes : station balnéaire de la côte de la mer du Nord

Z’ont pas eu peur nos solides gaillards de poser pour la postérité !

Le repas me demanderez- vous ? Eh bien pas dans un estaminet mais dans un ancien casino transformé en restaurant où tout était « A volonté ».

Le temps s’améliorant : « 2-4-9 » et direction Cassel pour la Fête des Cornemuses. Des estrades disséminées dans la ville permettaient à des groupes de se produire sur scène. (Nous écoutons religieusement non ?)

 

« 2-4-9 » et direction la maison commune de Monteberg à Hondeghem : un breton chez les flamands ! L’accueil ici fut encore plus chaleureux qu’ailleurs (si cela est possible !). Les plats copieux, l’ambiance joyeuse tout était réuni pour faire de notre dernière soirée un super moment de bonne humeur.

Le lendemain matin, après avoir ravitaillé le minibus en gasoil (moins cher en Belgique), rendu les clés à La Hulotte, et « 2-4-9 » puis retour vers la Bretagne avec un arrêt pour saluer notre dernière baraque à frites et nous y restaurer (quand même !).

Nous n’avons pas pu tout écrire de ce que nous avons ressenti (Dominique et moi) au cours de ce voyage, mais nous avons pris beaucoup de plaisir (mais non méchantes langues !) à découvrir cette région que nous ne connaissions pas et remercions notre GO (Gentille Organisatrice) d’avoir sur nous la faire apprécier et nous sommes d’accord avec elle en ce qui concerne l’accueil et la convivialité qui est partout présente là haut.

Encore merci à toi Chantal et si tu as d’autres bonnes idées comme ça : ne te gêne surtout pas !

Cathy et Dominique

(18/07/09)

P.S. : il y à dans cet article une photographie que je qualifierai de « photo gigogne ». regardez bien si vous la trouvez!!!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.